Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Japon Shikoku
Les bambous  pleurent

Les bambous pleurent

En passant par le 36 Shōryūji, soit un peu plus de 25 km et 405 m de D+ et surtout un peu plus que prévu car après le temple nous avons tourné en rond !

Nous sommes partis de notre Business Hôtel, finalement très fonctionnel et avec un personnel très sympathique, vers 7h30. Le ciel est gris mais pas de pluie, c’est déjà ça.

Vue ce matin depuis notre chambre

Vue ce matin depuis notre chambre

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Le soleil joue à cache cache avec nous toute la matinée, l’eau des petits canaux est brune, il a plu très fort toute la nuit.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Les bambous ploient sous la pluie, on dirait que c’est à cause d’un gros chagrin qu’ils piquent du nez.

Jardin en petits bacs

Jardin en petits bacs

Avant de passer dans un long tunnel, nous passons le long d’un charmant petit jardin qui invite au repos.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Puis c’est le tunnel long, bruyant, nous retenons le plus possible notre souffle.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

A la sortie, de l’autre côté, le ciel se dégage et on aperçoit du bleu. Nous faisons nos courses pour le pique nique et nous repartons en longeant la baie

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Soudain, Jean-Louis est arrêté par un magasin ouvert dans lequel se vend des huîtres et qu’elles huîtres ! Elles sont grosses, le vendeurs nous conseille les moins chères, on s’installe un peu plus loin et le petit couteau Suisse et Jean-Louis font le reste.

En avant après une telle pause et le soleil bien présent, c’est reparti vers le temple Shōryūji numéro 36. Route de campagne, un lac, des grues et déjà le voici 

 

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Au niveau de la porte du temple, des cannes à disposition, je vous laisse imaginer la volée de marche qui nous attendait. Difficile à rendre en photo, mais je vous assure que c’est impressionnant.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Le temple est agréable, les bâtiments sont proches, c’est très zen

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

En bas la préposée au tampon et à la signature nous remets un paquet avec des chaussettes qui ne sont pas à nous. C’est la dame du Guest House qui nous les a ramené et elle a mis dans un autre petit paquet, une gosse pomme rouge et un joli petit gâteau tout rouge fourré de pâte de haricots rouges. 

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Et c’est là en repartant que nous nous sommes bien trompés tournant autour d’un lac et atterrissant dans le campus d’une école supérieure de langue

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Remis sur la bonne route à l’aide de Google et de Maps me, nous marchons un moment sur une route bordée d’arbres, circulante qui nous semble bien ingrate. 

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Soudain, l’océan Pacifique superbe. Nous montons descendons jusqu’à la bifurcation vers le petit village de pêcheurs où se trouve notre Ryokan Asahi.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Notre chambre a l’étage donne sur le port, le linge est lavé et c’est aussi en présent.

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.

Les dîner est essentiellement constitué de poissons. C’était bon !

Nous avons choisi de rallonger l’étape de demain pour alléger la suivante jusqu’au 37 qui présente du gros dénivelé. 
 

A suivre...

J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
J22 : du BI Tosa sous le 35 à cape Kanon Zaki.
Commenter cet article
A
Que de belles épopées !!!<br /> Même la photo des marches est jolie...mais dans la pratique...Aïe aïe les genoux !!!<br /> Bonne continuation bande de jeunes !!!
Répondre
P
Et aujourd'hui aussi nous avons eu notre quota de montées mais ça va l'entraînement paie et le temps ensoleillé nous aide bien<br /> Tout se passe bien<br /> Gros bisous du Japon
L
Hum ..... vos plateaux repas !!!! ça donne très envie ... comme tes descriptions Pascale.
Répondre
P
Et crois moi on se régale, je n'ai jamais autant mangé de poisson de ma vie mais je m'y fais<br /> Le soin dans le moindre jardin potager te ravirait !<br /> Il faut que vous veniez y faire un tour, c'est aussi une vrai source d'inspiration pour Jean-Louis<br /> Vous y trouveriez votre compte