Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Japon Shikoku
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

Hier soir, j’ai interrogé notre logeur sur les tables foyers sur lesquelles nous dînions. Du coup, il a demandé à ce qu’une soit allumée ce matin et en effet nous avons petit déjeuné  devant des braises chaudes qui réchauffent la pièce.

Il est possible d’y cuire des choses, la braise ne dégage quasiment pas de fumée.

Nous avons eu aussi un petit agrume confit délicieux ! Et comme nous l’avons apprécié, la dame a ajouté à nos onigiris du pique nique 5 petits agrumes.

Bel endroit, en plus ce n’est pas du tout neuf, c’est une ancienne école, ce qui explique le grand terrain de jeu en contrebas. Elle a été réformée il y a 12 ans.

 

Il y a même un chat (en peluche) au coin en boule
Il y a même un chat (en peluche) au coin en boule

Il y a même un chat (en peluche) au coin en boule

Nous avons fait 29 km avec un dénivelé cumulé de 849 m, avec un maximum à 894m (partis de 263m)

Une petite bruine nous a accompagnés en intermittence pour devenir une belle pluie après 15h quand nous sommes partis visiter le temple.

Avec la pluie le temps est plus doux, nous n’étions pas mal du tout pour marcher bien équipés.

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

Nous avions eu l’occasion de nous interroger sur des tas de bois bien rangés, alignés par deux. Le mystère est aujourd’hui résolu. En effet, nous avons retrouvé nos bois bien alignés et piquetés de blanc de façon très régulière.

Alors que je m’étonnais encore plus, Jean-Louis a trouvé la solution : culture de champignons. Vraisemblable car plus loin nous voyons une zone fermée et avec un système d’arrosage en route.

Nous nous sommes fait confirmer l’hypothèse ce soir par le jeune homme, charmant, de l’hôtel. Shitake a t-il de suite dit.

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

Notre parcours s’est fait essentiellement sur de toutes petites routes montant progressivement, le long de rivières.

Nous avançons vers les montagnes, les nuages sont accrochés sur les hauteurs. Nous faisons notre pause déjeuner pendant une éclaircie. 

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
Tout au long du chemin bien balisées de huttes de repos, des toilettes

Tout au long du chemin bien balisées de huttes de repos, des toilettes

La nourriture japonaise nous tiens mieux au corps que les pique nique que nous nous achetons.

ces onigiris sont moins copieux mais suffisent largement et nous avons bien franchis nos dénivelés.

Les sentiers forestiers parfois raides ne présentaient pas de grosses difficultés.

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

Nous sommes arrivés un petit peu avant 15h à notre Garden Time hôtel de Kumomo Kōgen Town.

Nous y avons déposé nos sacs à dos et nous avons filé au temple 44 et ses sandales géantes en paille à l’entrée sous l’immense portail

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44
J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

La pluie tombe fort à présent, nous ne traînons pas trop et l’employée qui appose les tampons et fait la calligraphie ne prend pas du tout le même soin que le moine d’hier.

Des arbres géants
Des arbres géants
Des arbres géants
Des arbres géants
Des arbres géants

Des arbres géants

Retour au Garden Time pour le reste de la soirée, bien rodé. Lessive et sèche linge.

Partout il est possible de faire laver son linge. C’est souvent offert aux pèlerins. Sinon il y en a pour 300 yens ou moins parfois, le machines marchent avec des pièces de 100 yens.

Ce soir, la lessive était offerte mais le « dryeur » sèche linge, en panne. Pas de problème, j’ai mis mon linge dans un sèche-linge géant de la laverie automatique un peu plus loin. Nous avons dîné, je suis allée récupérer mon linge. 
L’honnêteté offre un confort incroyable au quotidien !

Préparation de l’étape de demain et petit réconfort
Préparation de l’étape de demain et petit réconfort
Préparation de l’étape de demain et petit réconfort

Préparation de l’étape de demain et petit réconfort

Super dîner assis à table. Bœuf braisé avec des choux. D’excellentes frites maison, une soupe, une petite salade et un petit flan salé avec des champignons, une crevette et quelques petits légumes

Le tout accompagné d’un saké.

 

J37 : jusqu’au Daihōji temple 44

Demain à l’assaut du 45.

Le profil du jour

Le profil du jour

Commenter cet article