Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Japon Shikoku
J55 : temple 88 Ōkuboji

Au moment du départ, la grand mère nous donne à chacun une petite poche avec deux clémentines et une banane, voilà qui va agrémenter les deux onigiri de midi.

Elle nous fait à chacun une bonne accolade et se tient dans la rue jusqu’à ce qu’on disparaisse.

Globalement, nous avons toujours été bien accueillis, même très modestement, la chaleur et la bienveillance dont nous étions l’égard compensaient vraiment tout.

J55 : temple 88 Ōkuboji

En route vers le 88 annonce à une quinzaine de kilomètres avec en tête pour nous deux, le pic à passer de 1100 m et un passage de gros blocs à franchir.

 

J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous sommes vigilants mais les signes sont très présents sur cette portion. Nous ne voulons pas ajouter des kilomètres à notre parcours du jour.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Surprise, sur le bord de la route, nous entendons des cris aigus, en fait des singes se disputent et sont là dans les arbres se disputant de la nourriture.

Attention pas de sourire béat de contentement à la vue des animaux, ce serait très mal perçu, comme une agression. Ah ! le non verbal ...

J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous avons rendez vous avec le président de l’association Henro NPO Harunori Shishido à 9h30. Je l’ai contacté car j’avais besoin de me faire envoyer mon pass pour visiter le temple des mousses fin janvier à Kyoto. Il s’est proposé de venir pour nous rencontrer et pour nous remettre notre diplôme de fin du pèlerinage en même temps qu’une copie de notre pass.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous y arrivons plus tôt et nous faisons la connaissance du benevole présent qui prend toute les informations utiles à la rédaction de notre diplôme.

Il y a là pleins d’objets relatifs au pèlerinage et surtout une carte en relief de l’île avec chaque petit temple que l’on peut éclairer en cliquant sur un bouton. Impressionnant de voir à quel point Shikoku est une succession de ces pics pointus, à l’image familière du mont Fuji.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous faisons un point sur les deux options qui nous sont offertes pour aller au temple avec lui. La première avec le passage à 1100m et les gros éboulis, zone fort dangereuse, surtout avec nos lourds sacs, la seconde chemin bleu plus longue en kilomètres moins en temps avec un dénivelé moins important. En effet le temple se trouve sur la descente.

Raisonnablement, nous choisissons l’option deux.

J55 : temple 88 Ōkuboji

Harunori-San arrive et nous remets de façon formelle notre diplôme assorti d’un pins du pèlerinage et d’un dvd.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Non sans avoir passé beaucoup de temps sur notre planning des jours suivant, en effet nous devons passer au temple 6 récupérer des affaires et expédier en France tout le surplus encombrant que nous trimballons.

Retour ensuite au temple 1 pour boucler notre tour de Shikoku symboliquement avant de partir sur la grande île de Honshu pour finir réellement à Koyansan.

Mais nous avons une contrainte supplémentaire car notre hébergement du soir est sur la route du 3, pas la route du 6. Nous sommes partis dans la mauvaise direction.

La journée de demain va être compliquée avec un lien en bus entre le 3 et le 6 pour s’en sortir. Solution que j’accepte mais qui contrarie mon éthique (tour à pied jusqu’au bout). Hélas à l’impossible nul n’est tenu.

J55 : temple 88 Ōkuboji

Le chemin se passe plus vite que nous ne l’attendions, nous cochons les différents points de repaire.
Nous faisons une halte déjeuner dans une ancienne école qui a été réaffectée pour différentes activités de la vie associative communale et pour en faire aussi un lieu de repos pour les pèlerins.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous arrivons devant les portes immenses du temples 88 et de ses géants sous verre ici. Une grosse bouffée d’émotion nous met les larmes aux yeux.

Si l’important est le chemin, c’est génial d’arriver jusque là sans bobo, ni grand, ni petit.

 

J55 : temple 88 Ōkuboji

Hormis sa porte et un très grand Kukai qui nous accueille , ce temple n’est ni le plus grand, ni le plus beau ou le plus spectaculaire des temples que nous ayons vus.

Il gardera certainement une place spéciale et restera gravé dans nos mémoires.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Il faut y aller il nous reste une petite dizaine de kilomètres jusqu’à notre hébergement du soir, Shitori onsen.

Pour y aller nous sommes embarqués sur un sentier qui grimpe bien, pour rattraper le dénivelé que nous n’avons pas fait ce matin ?

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji

Nous bénéficions d’un bon bain à l’onsen, le repas est très bon et le cerveau bien oxygène, reposé, nous reprenons le plan de demain et nous testons un petit coup de Google pour voir quelles sont les propositions, et oh surprise en continuant après l’onsen, le 6 est même plus près que le 3.

La providence en nous refusant l’hébergement près du 88, nous a offert une belle soirée et nous a rapprochés du 6 Anrakuji.

J55 : temple 88 Ōkuboji
J55 : temple 88 Ōkuboji
Commenter cet article