Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Camino Del Norte

Après un excellent petit déjeuner avec de vrais fruits, un dernier au revoir aux garçons qui vont beaucoup plus loin et à Simon qui nous a super bien accueillis, réchauffés, bien nourris, nous sommes prêts à affronter la pluie et le vent pour une petite étape en sachant que ce soir nous aurons un endroit chaud pour nous recevoir.

Notre auberge et son propriétaire
Notre auberge et son propriétaire
Notre auberge et son propriétaire

Notre auberge et son propriétaire

Pour commencer c’est avec beaucoup de plaisir que nous voyons à nouveau la mer mais le ciel, très beau est aussi extrêmement menaçant, il le restera toute la journée sans nous arroser. Nous avons pris l’eau d’une toute autre façon, j’y reviendrai plus tard.

Ciel du matin très nuageux

Ciel du matin très nuageux

Nous renouons avec les petits sentiers quelque peu humides et je me dis que ce n’est pas bien grave si nos chaussures n’ont pas tout à fait séchées car après tout le risque qu’on se mouille de nouveau est grand.

Et en effet en bas le filet d’eau est devenu ruisseau et pas de cailloux à fleur pour nous faire passer à gué.

Une grande respiration et il faut y aller, plus de bain de mer mais de bons bains de pieds très froids.

Plus question de se poser de question, nous montons dans le filet d’eau, nous sommes plus à ça près. 

Il faut traverser un ruisseau à pied, nous continuons notre montée dans un petit ruisseau
Il faut traverser un ruisseau à pied, nous continuons notre montée dans un petit ruisseau
Il faut traverser un ruisseau à pied, nous continuons notre montée dans un petit ruisseau
Il faut traverser un ruisseau à pied, nous continuons notre montée dans un petit ruisseau

Il faut traverser un ruisseau à pied, nous continuons notre montée dans un petit ruisseau

Nous arrivons à Santa Marina quand le téléphone de Jean-Louis se met à sonner, c’est Simon, nous avons oublié la frontale accrochée au lit supérieur. Simon se propose gentiment de venir nous l’amener. J’en profite pour photographier le linge qui sèche sous un horreos. Heureusement qu’il y a le vent parce qu’avec le taux d’humidité c’est difficile de faire sécher, en tous cas nous avons beaucoup de mal, c’est pour ça que nous préférons les albergues qui ont lave-linge et sèche-linge (oui je sais je me répète, mais pour vous dire à quel point c’est important cette histoire de lessive, nous n’avons pas de marge de manœuvre avec notre quantité de vêtements).

En attendant Simon, premier oubli sur le chemin et le linge qui sèche sous le grenier à céréales
En attendant Simon, premier oubli sur le chemin et le linge qui sèche sous le grenier à céréales

En attendant Simon, premier oubli sur le chemin et le linge qui sèche sous le grenier à céréales

Nous avons eu quelques jours de grisailles et là je pense que nous allons en prendre pour une bonne semaine encore, nous tenons là une bonne explication à la couleur des maisons. Je vous en ai pris quelques unes en photos, maisons de riches indianos pour la plupart de celles ci je suppose.

J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+

Allez je ne résiste pas voici un second ruisseau à traverser héroïquement en espérant que nous resterons bien sur nos deux jambes.

Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.
Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.

Passage d’un joli ruisseau sans pont, quand il faut y aller… ouf pas de chute.

Petite incursion sur une plage, la côte est découpée et la mer moutonne aujourd’hui. C’est si gris qu’on a l’impression d’être dans un film en noir et blanc.

J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+
J 39 : Castañeras à Querúas 20 km 368 m D+

Nous avons eu quelques belles descentes et montées. Je suis Jean-Louis me mettant à son rythme et non ce ne sont pas ses articulations ce bruit mais son sac qui par moment couine terriblement. Nous nous faisions la remarque que nous ne voyions pas d’animaux sauvages. Y aurait il un lien de cause à effet ?

Montée sur un petit chemin le sac à dos grince et couine

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une toute petite pharmacie toute mignonne du village de Cadavedo où nous avons fait une agréable pause déjeuner dans une cafétéria.
Les ouvriers du coin s’y arrêtent pour déjeuner et c’est pour eux que le menu 1er plat, 2e plat, dessert, pain et boisson tout compris est élaboré. Une toute jeune femme derrière le bar manage tout ce petit monde avec une aimable fermeté.

C’est difficile de repartir après mais il ne reste que 5 km alors allons-y.

La pharmacie et la sympathique cafétéria dont nous avons eu du mal à décoller
La pharmacie et la sympathique cafétéria dont nous avons eu du mal à décoller
La pharmacie et la sympathique cafétéria dont nous avons eu du mal à décoller

La pharmacie et la sympathique cafétéria dont nous avons eu du mal à décoller

Nous arrivons à Queruas, tout petit hameau, petit tour à La Chapelle Santa Ana avant de rejoindre notre auberge du soir.

Nous aimons beaucoup l’esprit zen de la chambre qui nous est allouée. Tout est de très bon goût et bien chauffé.

Nous irons dîner dans un petit restaurant en face et pour demain matin le petit déjeuner est compris.

Chapelle Sainte Ana
Chapelle Sainte Ana

Chapelle Sainte Ana

Jean-Louis fait un point chantiers en cours chaque soir pendant que je fais le blog
Jean-Louis fait un point chantiers en cours chaque soir pendant que je fais le blog

Jean-Louis fait un point chantiers en cours chaque soir pendant que je fais le blog

Commenter cet article