Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Camino Mozarabe

Ce matin le soleil est là et sans vent, nous quittons notre accueillante auberge et le géant Manolo tellement gentil le cœur léger.

Manolo et Jean-Louis, l’auberge Lacho
Manolo et Jean-Louis, l’auberge Lacho
Manolo et Jean-Louis, l’auberge Lacho

Manolo et Jean-Louis, l’auberge Lacho

Nous avons une très belle balade jusqu’au premier village avec une grimpette qui longe la Sierra Nevada et ses neiges éternelles 

Sur le bord du chemin il y a pleins de plantes aromatiques, de petits arbustes et des figuiers résiliants. Le ciel est d’un bleu comme en plein été au bord de la Méditerranée.

Derrière nous Alquife, en longeant la Sierra Nevada et les petits figuiers costauds
Derrière nous Alquife, en longeant la Sierra Nevada et les petits figuiers costauds
Derrière nous Alquife, en longeant la Sierra Nevada et les petits figuiers costauds

Derrière nous Alquife, en longeant la Sierra Nevada et les petits figuiers costauds

Tout en haut avant le village un banc nous attend pour nous remettre de la montée, face à nous une tour. Nous continuons notre progression vers le village, nous sommes rattrapés par une dame qui nous dit qu’à 10 h une procession va rejoindre le village, une procession à cheval. Nous arrivons sur la place du village, devant l’église où en effet attendent des gens.

L’église est ouverte, un monsieur qui attendait aussi la procession nous engage à laisser nos sacs et nous fait une visite guidée.

La procession arrive, un couple élégamment vêtu, elle en amazone. Devant un homme mène un cheval en  rythmant sur un tambourin et derrière suivent de tres fiers cavaliers, hommes et quelques femmes. Tous se signent tres respectueusement devant l’église faisant vraiment preuve d’une grande dévotion. 
 

Arrivée sur un très joli village perché Jerez del Marquesado
Arrivée sur un très joli village perché Jerez del Marquesado
Arrivée sur un très joli village perché Jerez del Marquesado
Arrivée sur un très joli village perché Jerez del Marquesado

Arrivée sur un très joli village perché Jerez del Marquesado

L’église de Jéres
L’église de Jéres

L’église de Jéres

Le couple vedette de la procession

Le couple vedette de la procession

Nous nous octroyons une très agréable pause dans un bar éclaboussé de soleil à la sortie du village. 
L’endroit, le temps, le jour tout invite à la flânerie mais il faut bien repartir, la belle Guadix nous attend tout à l’heure.

Pause dans le bar à la sortie du village

Pause dans le bar à la sortie du village

Sur le chemin une mine désaffectée
Sur le chemin une mine désaffectée

Sur le chemin une mine désaffectée

Nous descendons vers un lac qu’il ne faut plus contourner depuis que Gérard du Camino a écrit le guide à travers une forêt de pins. 
Vive Facebook, j’ai envoyé l’info à Gérard du Camino qui m’a répondu très rapidement en me disant qu’il intégrait de suite l’information dans son rectificatif. Pas simple d’écrire des guides de voyage mais je suis vraiment très impressionné par la qualité des informations du sien. C’est d’ailleurs le seul sur le Mozárabe.

Foret de pins

Foret de pins

Le petit lac
Le petit lac

Le petit lac

Ensuite nous arrivons dans le village de Cogollos de Guadix et sa belle église blanche fermée, son Aljibe, une ancienne citerne arabe très bien conservée et en face le bar restaurante Los Mellizos fort vanté dans le guide. Le patron est très haut en couleur, il tamponne notre credentiale d’un très joli timbre, il faut le reconnaître. Nous avons bien mangé mais c’est dimanche et ce fut un peu long et cher pour une bourse de pèlerin souhaitant aller jusqu’à Santiago. C’est dimanche, nous repartons pour 12 km vers Guadix. Dire que j’avais allongée l’étape d’hier pour arriver tôt et visiter cette ville prometteuse. 

L’aljibe reservoir d’eau arabe

L’aljibe reservoir d’eau arabe

Los Mellizos et la belle église de Cogollos
Los Mellizos et la belle église de Cogollos
Los Mellizos et la belle église de Cogollos

Los Mellizos et la belle église de Cogollos

Sur ces kilomètres nous longeons des plantations d’oliviers et d’amandiers à l’infini et ce n’est qu’au dernier moment que Guadix se dévoile derrière les montagnes aux teintes ocres et brunes et les cheminées de pierres usées par l’érosion

Oliviers et amandiers
Oliviers et amandiers
Oliviers et amandiers

Oliviers et amandiers

Petite sieste au pied d’un ermitage
Petite sieste au pied d’un ermitage
Petite sieste au pied d’un ermitage

Petite sieste au pied d’un ermitage

Quelle drôle de ville avec ses quartiers de Cuevas 

Cette ville est pleine d’influence depuis l’époque romaine, c’est une implantation très ancienne.

on sent qu’elle a connu des heures de gloire, c’est un ancien évêché. Nous n’aurons pas le temps d’en profiter comme nous l’aurions aimé, il faudra absolument revenir. 

Les maisons troglodytes ont été habitées par les maures et ce soir nous dormons dans l’une d’entre elles.

Et soudain Guadix
Et soudain Guadix
Et soudain Guadix

Et soudain Guadix

Notre Cuevas
Notre Cuevas
Notre Cuevas

Notre Cuevas

Vues de la ville
Vues de la ville
Vues de la ville
Vues de la ville

Vues de la ville

Une église consacrée à la vierge
Une église consacrée à la vierge
Une église consacrée à la vierge

Une église consacrée à la vierge

La cathédrale
La cathédrale

La cathédrale

Il y a aussi un Alcazaba, ville fortifiée et beaucoup de belles maisons mais aussi hélas beaucoup de ruines 

Quelques maisons
Quelques maisons
Quelques maisons
Quelques maisons
Quelques maisons

Quelques maisons

L’alcazaba
L’alcazaba
L’alcazaba
L’alcazaba
L’alcazaba

L’alcazaba

Une belle journée
Une belle journée

Une belle journée

Commenter cet article