Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Camino Mozarabe

Ce matin la pluie nous est promise, nous nous équipons en conséquence et nous prenons le chemin. A un croisement, le café bar El Pireo est ouvert. Nous y prenons notre petit déjeuner avec un excellent jus d’orange frais et nous quittons la ville dont nous n’aurons pas vu grand chose. Ville calme hormis le quartier en fête, tout était fermé. 

Notre bar du matin, en quittant la ville, ciel peu engageant
Notre bar du matin, en quittant la ville, ciel peu engageant

Notre bar du matin, en quittant la ville, ciel peu engageant

Aujourd’hui nous aurons marché au cœur d’immenses étendues de plantations d’oliviers. Derrière nous, la ville d’Alcala la réal est étendue le long du creux de la montagne et on voit bien la forteresse couleur terre. 

Alcala la réal

Alcala la réal

Un joli pont médiéval et même un bout de ciel bleu. 

Un pont médiéval en chemin
Un pont médiéval en chemin
Un pont médiéval en chemin
Un pont médiéval en chemin

Un pont médiéval en chemin

Nous admirons des églantines et des aubépines sur notre chemin mais aussi des roses, et d’autres fleurs dont nous ignorons le nom

Le bouquet du jour
Le bouquet du jour
Le bouquet du jour
Le bouquet du jour
Le bouquet du jour
Le bouquet du jour

Le bouquet du jour

Le ciel menace, par moment une petite pluie très fine nous arrose mais elle ne nous mouille presque pas. Nos pieds se sont plus trempés lorsque nous avons du louper une montée après avoir traversé la nationale. Nous avons suivi bêtement une trace dans un champs d’oliviers. Google et Jean-Louis nous ont remis sur le bon chemin qui était un peu plus haut.

Champs d’olivier

Champs d’olivier

C’est la saison des coupes d’arbre. Les paysans coupent, débitent et parfois réduisent en copeaux les petites branches des oliviers qu’ils répandent entre les rangées d’arbres.

Oliviers et copeaux entre les rangs

Oliviers et copeaux entre les rangs

De très beaux champs de blé qui blondissent 

Champs de blé

Champs de blé

Nous avons aussi pu remarquer les zones bien rondes nettoyées sous les arbres, sans doute pour faciliter la récolte des olives ?

Une autre chose nouvelle, des fruitiers et parfois des cerisiers éparpillés au milieu des oliviers. Petite réserve de fruits pour faciliter le travail dans les oliveraies ?

Un cerisier parmi les olviers, le ciel est bien menaçant mais nous aurons de la chance
Un cerisier parmi les olviers, le ciel est bien menaçant mais nous aurons de la chance

Un cerisier parmi les olviers, le ciel est bien menaçant mais nous aurons de la chance

Une belle zone circulaire propre autour des arbres

Une belle zone circulaire propre autour des arbres

A mi chemin, un village Ventas del Carrizal. Nous pensions y faire notre pause déjeuner mais tout est fermé. Pas de bar accueillant, une cafétéria mais il est probablement trop tôt. 
Tant pis, nous continuons notre route et nous faisons un stop en chemin pour manger le très bon fromage de chèvre acheté hier. Nous pourrons attendre ce soir pour dîner.

Il reste une dizaine de kilomètres avant Alcaudete. Nous faisons ces derniers kilomètres sur un chemin de terre et de cailloux au milieu des immenses oliveraies.

Pause pique-nique

Pause pique-nique

Le chemin au milieu des grandes oliveraies, le ciel se dégage
Le chemin au milieu des grandes oliveraies, le ciel se dégage
Le chemin au milieu des grandes oliveraies, le ciel se dégage
Le chemin au milieu des grandes oliveraies, le ciel se dégage

Le chemin au milieu des grandes oliveraies, le ciel se dégage

Arrivée à Alcaudette, une borne nous indique qu’il ne nous reste plus que 1113 km à faire. Ce soir nous dormons à la pension Spa Rueda. Ils sont en congés, service minimum qui nous va bien, l’hébergement. Ils ne s’étaient pas arrêtés depuis 4 ans.

Le ciel se couvre de plus en plus, pas sûr que nous arriverons à voir le Castillo, ni que les 4 bricoles que nous avons lavé arriveront à sécher. La suite demain.

La borne des 1114 km

La borne des 1114 km

Zone très agricole, donc de beaux tracteurs

Zone très agricole, donc de beaux tracteurs

Alcaudete, son église, son paséo, son centre culturel très coloré et notre hôtel spa rueda.
Alcaudete, son église, son paséo, son centre culturel très coloré et notre hôtel spa rueda.
Alcaudete, son église, son paséo, son centre culturel très coloré et notre hôtel spa rueda.
Alcaudete, son église, son paséo, son centre culturel très coloré et notre hôtel spa rueda.

Alcaudete, son église, son paséo, son centre culturel très coloré et notre hôtel spa rueda.

Commenter cet article