Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Plata 2022

Après notre repas avec nos camarades, nous avons faits quelques courses et nous sommes revenus à l’auberge mais il est impossible de rester allonger il y fait une telle chaleur c’est proprement insupportable. Pas d’air et des températures envolées qui ne redescendront pas dans la nuit. Ça s’appelle une canicule. Ma douleur a l’épaule se réveille bien, effet de la chaleur ? Nerf toujours pincé ? J’essaierai de rester très calme toute la nuit qui fut sans grand repos et comme ce matin un peu avant 5:00 nous étions réveillés et que les cyclistes avaient entamé le ballet des préparatifs, nous avons décidé de nous lever aussi pour filer au plus tôt.

Hier soir nous avons sympathisé avec Augustin 20 ans, berger dans la Drôme qui vient de Casablanca, après un périple au Maroc et remonte vers le Puy en Velay. Il fait ça en vélo, en autonomie mais s’est octroyé une nuit a l’auberge pour se retaper, déshydratation probablement, il fait 80 à 100km et les dernières grosses chaleurs l’ont cueillis. Jeune homme très agréable avec lequel nous avons passé un bon moment.

On essaie de chercher un peu de fraîcheur dehors mais c’est illusoire
On essaie de chercher un peu de fraîcheur dehors mais c’est illusoire

On essaie de chercher un peu de fraîcheur dehors mais c’est illusoire

Le désagréable monsieur qui se trouve sous le lit de Jean-Louis  lui a massé le dos à coup de poing une partie de la nuit, sans doute car Jean-Louis ronflait, j’ai du dormir car je n’ai rien entendu. Par contre Jean-Louis l’a entendu ronfler lui ! 
au final sur les 8 lits doubles, toutes les parties basses étaient occupées essentiellement par des cyclistes et un couple de marcheurs, nous les avons retrouvés ce soir à Aljucén et nous étions 4 en partie haute, c’est une affaire qui marche, la Plata est bien visitée déjà. 

Le monsieur désagréable s’est finalement levé alors que nous nous apprêtions à partir, toujours aussi arrogant et content de lui. Nous ne l’avons pas revu. Pourvu qu’on ne le croise plus. Les rencontres antipathiques sont plutôt rare, le chemin fait dans ces conditions est plutôt une école de tolérance et d’apprentissage à la vie ensemble dans le respect d’autrui. Il a manqué quelque chose lui.

Nos cyclistes eux c’est autre chose, les espagnols dès qu’ils mettent pied à terre parlent, c’est incroyable et ils ont du débit. Ils font de grosses étapes et donc, nous ne les retrouvons jamais. Ce sont deux mondes parallèles. Ils font leur vie, nous la notre. Ils nous dépasseront dans la journée nous saluant et nous souhaitant très aimablement bon chemin.

Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.
Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.
Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.
Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.
Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.

Quelques vues de Merida où partout se trouvent des vestiges romains.

Quitter la ville va très vite, l’air est respirable, nous sommes bien. L’étape passe par la réserve romaine de proserpine qui fournissait Merida en eau grâce à des conduites de l’ordre de 12km et vous avez vu le très bel aqueduc de Merida plus haut.

C’est à peu près à 7km de notre départ et ça reste un ouvrage que nous avons plaisir à voir. Le petit sentier est longé par de très jolies lauriers de toutes couleurs en fleurs.

Tout est fermé autour, nous continuons dans la campagne clôturée contenant des troupeaux de petites vaches noires

Derrière nous Merida

Derrière nous Merida

Réservoir de proserpine, merveilleux travail de gestion de l’eau
Réservoir de proserpine, merveilleux travail de gestion de l’eau
Réservoir de proserpine, merveilleux travail de gestion de l’eau
Réservoir de proserpine, merveilleux travail de gestion de l’eau

Réservoir de proserpine, merveilleux travail de gestion de l’eau

Nous nous étonnons de voir une ligne labourée de l’autre côté de la clôture au bord de la route. Un monsieur est là réparant la dite clôture. Jean-Louis lui demande pourquoi cette ligne de labour ? Et je vous le donne en mille : c’est pour éviter les incendies issues des jets de mégot. Incivilité qui gâche tant de temps et d’argent. 

Le champ est labouré sur un sillon de l’autre côté de la clôture pour éviter les incendies de mégots de cigarettes

Le champ est labouré sur un sillon de l’autre côté de la clôture pour éviter les incendies de mégots de cigarettes

Le trajet me coûte, chaque pas me coûte, ma douleur m’a bien rattrapée et c’est super violent. Nerf pincé en haut de la colonne au niveau des omoplates ce qui donne une douleur aiguë de la base du cou à droite vers l’épaule devant et derrière sous l’omoplate m’invitant sans me soulager à me pencher vers la droite. Ça a été présent toute la nuit aucune posture ne soulage et toute la journée. 

A 7 km de plus, une auberge et un hameau à El Carrascalejo puis encore 3 km et nous serons à Aljucén après être passé sous l’autoroute. Là il y a une petite auberge privée en lien avec le petit bar El Kiosko où nous avions déjà récupéré nos clés il y a 3 ans.

La signalétique de la Plata

La signalétique de la Plata

Le chemin est joli je suis dans l’incapacité d’en jouir
Le chemin est joli je suis dans l’incapacité d’en jouir
Le chemin est joli je suis dans l’incapacité d’en jouir

Le chemin est joli je suis dans l’incapacité d’en jouir

Premier petit hameau nous y sommes presque
Premier petit hameau nous y sommes presque

Premier petit hameau nous y sommes presque

Enfin le village après une immense propriété viticole ?

C’est petit mais il y a un centre médical et une petite pharmacie ainsi qu’une tienda. Pendant que Jean-Louis et la propriétaire du bar montent les sacs à dos dans l’auberge, je reprends mon souffle au bar. Puis nous filons chez la docteure, l’infirmière me fait une piqûre pour me soulager et la docteure me prescrit un anti-inflammatoire mais hélas de ceux que notre énergique urgentiste traitait de pour les enfants. Du coup comme il me reste quelques cachets je vais attaquer de nouveau le protocole de Cordoue. Nous allons suivre les recommandations de la docteure d’ici et prendre 3 jours de repos, ça va laisser le temps à la vague de chaleur de retomber un peu c’est pas plus mal. Demain nous irons à Caceres pour déposer des affaires à renvoyer quelque part en attendant d’y arriver dans quelques jours. Nous essaierons de passer aux urgences a l’hôpital, Patricia a réussi à nous renvoyer nos cartes européennes en pdf, c’est parfait.

Arrivés à Aljucén plus que 740 km
Arrivés à Aljucén plus que 740 km
Arrivés à Aljucén plus que 740 km

Arrivés à Aljucén plus que 740 km

Nous avons pu avoir une chambre pour nous deux, un couple nous a retrouvé, ils nous ont donné envie d’un autre beau chemin du Vézelay à Assise ! Merci Serge et Monique. 

Pour l’anecdote, nous pensions être seuls, il y a une tripotée d’arrivants, italiens, je crois aussi des espagnols peut être une dizaine de personnes mais nous sommes seulement nous 4 à avoir utilisé la cuisine ainsi qu’un monsieur italien. Il y a plusieurs petites maisons basses et nous logeons dans celle de la cuisine. C’est très calme, il y a une grande cour fermée devant, derrière, la cuisine est correctement  équipée. C’est très bien et la douleur a cédé. J’ai dormi cet après-midi et j’espère passer une bonne nuit après les deux belles salades que Jean-Louis m’a préparé ce midi et ce soir 

À demain 

Commenter cet article
A
Pauvre Pascale! Je suis de tout cœur avec toi …<br /> J’étais inquiète car je ne recevais plus le blog depuis une semaine environ. Il y a peut être eu un problème avec le site … <br /> Courage à toi, essaye de bien te reposer pour repartir toute guillerette dans 3 jours!<br /> Agnés
Répondre
P
C’est une sacré leçon d’humilité car je me croyais invincible ! Et tu sais quoi dans ce minuscule village il y a de petites thermes romaines avec option massage je teste tout ce sera peut être efficace ! A suivre