Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Plata 2022

Hier soir, après une petite promenade dans le village de Cañaveral, nous avons dîné à l’hôtel Malaga. Les plats combinés ne sont pas chers et bons mais le patron n’est pas très aimable. Nous mettrons ça sur le fait qu’il est seul à tout gérer. Bien dommage. 

Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.
Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.
Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.
Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.
Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.

Cañaveral sa très jolie place auprès de l’église où nous avons dégusté un bon blanc (Ruedas). Le patron est très sympathique dommage qu’on n’y dîne pas. Le centre culturel et la vaste cheminée à côté habitée. Ainsi que le toit d’une belle maison que nous apercevions de notre rue.

Nous avons passé une très bonne nuit, je dormais bien avant même que nos colocataires ne soient revenus de leur dîner à l’extérieur. Ce matin nous nous sommes levés vers 6h et nous avons pris notre petit déjeuner dans une chourreria institution ici en Espagne. C’est un bar où on sert des chourros. Et nous sommes très bien tombés, ils étaient délicieux. 

Nous quittons notre sympathique auberge pour prendre un bon petit déjeuner dans une churreria
Nous quittons notre sympathique auberge pour prendre un bon petit déjeuner dans une churreria
Nous quittons notre sympathique auberge pour prendre un bon petit déjeuner dans une churreria
Nous quittons notre sympathique auberge pour prendre un bon petit déjeuner dans une churreria

Nous quittons notre sympathique auberge pour prendre un bon petit déjeuner dans une churreria

Et c’est parti sur un chemin qui monte au dessus de Cañaveral nous permettant d’avoir une belle vue sur le village et plus loin jusqu’au barrage. 

J’en profite pour vous dire que le joli pont romain a bel et bien été remonté pierre à pierre un peu plus loin lors de la création du barrage. 

Cette belle vallée a de tous temps été un lieu de transhumance, je vous mets en lien l’article d’introduction sur la voie de la plata très intéressant du wikicamino. 

En quittant Cañaveral
En quittant Cañaveral

En quittant Cañaveral

Points de vue derrière nous
Points de vue derrière nous

Points de vue derrière nous

Après avoir grimpé un joli mur bien raide, nous marchons avec plaisir dans une belle forêt de pins. 

Une très belle journée aux températures élevées s’annonce mais pour le moment dans la forêt de pins tout va bien
Une très belle journée aux températures élevées s’annonce mais pour le moment dans la forêt de pins tout va bien

Une très belle journée aux températures élevées s’annonce mais pour le moment dans la forêt de pins tout va bien

Puis c’est dans une belle forêt de chênes lieges que nous déambulerons très agréablement. Il reste quelques lavandes papillons mais les cistes ont bien fini leur floraison. Le parfum du jour sera celui des petits genêts. 

Chênes lieges vénérables presque minéraux pour certains
Chênes lieges vénérables presque minéraux pour certains
Chênes lieges vénérables presque minéraux pour certains
Chênes lieges vénérables presque minéraux pour certains

Chênes lieges vénérables presque minéraux pour certains

Les odorants genêts

Les odorants genêts

Nous choisissons ensuite de faire un petit détour par Grimaldo où nous avions fait étape lors de notre dernière plata. L’auberge est ouverte après les deux ans de COVID depuis le mois de mars. La dame finit d’y faire le ménage et nous prépare deux excellents sandwichs à l’omelette française avec des tomates. 

Nous prenons notre temps, allons voir la tour du château, c’est privé, nous faisons le tour de l’ancienne église et de son joli blason.

En attendant que le bar ouvre, nous discutons un moment avec un ancien qui affiche fièrement ses 88 ans. Il nous gardera nos sacs à dos pendant notre petit tour du village qu’il n’a d’ailleurs jamais quitté. 

Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village
Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village
Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village
Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village
Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village

Pause agréable à Grimaldo où la dame de l’auberge nous a fait un délicieux sandwich et agréable causette avec un ancien du village

Nous reprenons notre chemin à travers des propriétés passant des clôtures fermées ou sur des passages canadiens. Nous longeons une grande finca et ses troupeaux de vaches a l’abri sous de grands chênes verts. Nous en choisissons un vénérable où déguster notre bon sandwich. Un peu plus loin, ce sont des moutons qui chaument.

Savez vous ce que cela veut dire ? Nous le savons depuis notre rencontre avec le jeune berger cycliste de Merida. Je m’étonnais de ces moutons immobiles collés les uns aux autres formant comme des blocs de granit, une masse minérale. En fait ils se tiennent mutuellement à l’ombre et au frais avec une grande économie de mouvement. On dit qu’ils chaument. 

Retour sur le chemin de Galisteo

Retour sur le chemin de Galisteo

Les troupeaux de vache et le sentier de genêts
Les troupeaux de vache et le sentier de genêts

Les troupeaux de vache et le sentier de genêts

Pause déjeuner au pied d’un géant
Pause déjeuner au pied d’un géant
Pause déjeuner au pied d’un géant

Pause déjeuner au pied d’un géant

Les moutons à la recherche d’ombre
Les moutons à la recherche d’ombre

Les moutons à la recherche d’ombre

Mais c’est aussi une immense chasse privée que nous devons longer car de temps en temps  nous apercevons des tours de gué et des piquets avec des caméras qui longent la propriété. 

Face à nous des montagnes qui étaient enneigées lors de notre dernière plata et qui nous inquiétaient un peu. Là il n’en n’est rien, tout est clair et bien dégagé. 

Tout de gué des oiseaux pour la chasse nous supposons

Tout de gué des oiseaux pour la chasse nous supposons

Paysage aride, loin devant les montagnes
Paysage aride, loin devant les montagnes
Paysage aride, loin devant les montagnes

Paysage aride, loin devant les montagnes

Puis nous sortons des sentiers battus pour faire un stop à Riolobos ainsi nous fleuterons avec les 20 km et nous devrions éviter les grosses chaleurs. 

La signalisation est impeccable et le chemin aussi agréable.

Bifurcation vers Riolobos
Bifurcation vers Riolobos

Bifurcation vers Riolobos

Pendant que je photographiais avec enthousiasme de belles vaches sous des chênes verts et de vieux abreuvoirs, l’œil de l’architecte attire mon attention sur un vénérable mammouth. Ouf ! Il est content de la prise de vue.

Ce que j’ai vu
Ce que j’ai vu

Ce que j’ai vu

Ce qu’il a vu
Ce qu’il a vu

Ce qu’il a vu

Puis c’est un grand chemin qui monte et qui descend jusqu’à Riolobos que nous finissons par voir de loin après un joli passage entre des murets de pierre sèche. 

Le village lorsque nous arrivons est écrasé de chaleur. Nous sommes au camping Las Catalinas, réseau d’accueil de privés bien structurés sur la plata. Camping et hôtel avec des chambres qui partagent une salle de bain pour les pèlerins. Nous partageons notre espace bain et repos avec Guillermo un monsieur italien qui privilégie les lieux où il peut dormir seul je crois.  Il parle Français et espagnol c’est sa 3ème Plata. C’est un compagnon discret et agréable. 

Arrivée sur Riolobos
Arrivée sur Riolobos
Arrivée sur Riolobos
Arrivée sur Riolobos
Arrivée sur Riolobos
Arrivée sur Riolobos

Arrivée sur Riolobos

Accueil un poil sec mais très bonne adresse, après la douche, la lessive et une sieste nous partons visiter le village désert, la chaleur est encore trop étouffante.

Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé
Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé
Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé
Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé
Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé
Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé

Riolobos notre hôtel et un occupant des lieux très stressé

Nous mettons le nez dehors trop tôt tout est encore fermé à 17:30 et la chaleur est au maximum. Nous pouvons voir l’église, son retable et ses locataires ailées et les petits. 

 

Petite balade en ville c’est le désert
Petite balade en ville c’est le désert
Petite balade en ville c’est le désert
Petite balade en ville c’est le désert
Petite balade en ville c’est le désert
Petite balade en ville c’est le désert

Petite balade en ville c’est le désert

En rentrant nous nous apercevons qu’il y a une piscine ! Banco nous enfilons nos maillots de bain et filons nous tremper dans l’eau fraîche il est 7:00 du soir et c’est un pur bonheur !

Diner de plateaux combinado pardonnez mon mélange des deux langues. Une glace nappée de caramel et de chantilly et nous voici prêts à une bonne nuit.

Demain Carcabosso, une vingtaine de kilomètres, départ tôt pour arriver avant les grosses chaleurs, espérons que nous trouverons un bar ouvert à 6:30 

Bonne nuit à demain. 

Petit bain en fin de journée pour la circulation et la détente quoi de mieux
Petit bain en fin de journée pour la circulation et la détente quoi de mieux

Petit bain en fin de journée pour la circulation et la détente quoi de mieux

Commenter cet article