Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Plata 2022

Bonne nuit pour moi, Jean-Louis s’est fait piquer par dieu sait quoi il a 4 grosses bugnes qui le démangent. Il a droit à toutes les piqûres de bestioles et attire fort les moustiques aussi. Histoire de température corporelle ?

Notre petit déjeuner est prêt dans des box, très copieux avec du lait, du jus de fruit, du chocolat en poudre, de petits gâteaux moelleux et des gâteaux secs. Parfait, nous nous mettons en route relativement tôt, un peu avant 7:00.

Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.
Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.
Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.
Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.
Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.

Nous quittons notre confortable auberge après un bon petit déjeuner, la ville est spécialisée dans les poivrons qui se préparent farcis, hier nous les avons goûtés farcis à la morue, très bons.

Jusqu’à Baños, nous sommes surtout sur la RN630, parfois nous la longeons sur d’agréables petits sentiers. C’est quand même plus agréable ! 

Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons
Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons
Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons
Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons
Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons
Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons

Même en longeant la route, nous voyons de belles choses, la résilience de la nature, de drôles de nuages qui se courent après des bornes romaines tout le long du chemin du jour, les champs et les moutons

De petites échappées latérales nous permettent de marcher agréablement sur des sentiers ombragés. La météo est clémente aujourd’hui mais les températures montent gentiment.

Dehesa Baron de Ley fabrique et vente de Bellota, la propriété est immense
Dehesa Baron de Ley fabrique et vente de Bellota, la propriété est immense

Dehesa Baron de Ley fabrique et vente de Bellota, la propriété est immense

Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630
Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630
Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630
Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630
Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630

Agréables échappées à droite ou à gauche de la N630

Nous arrivons à Baños et restons sur l’artère principale pour faire notre pause café au restaurant la Peña où nous avions eu un bon menu du jour. En face se trouve une jolie tienda.  Nous y achetons du pain, du jambon et du fromage pour notre pause méridienne. 

Nous en profitons pour valider que l’auberge de Fuenterroble est bien ouverte. Et après investigation toutes les auberges de Salamanque sont fermées, sur booking les prix sont élevés, c’est vendredi ! Quelques unes des adresses indiquées sur Gronze sont déjà pleines ou à des tarifs dingues. 

Nous passons un coup de fil à celle qui semble la moins chère et nous avons réservé une chambre double avec salle de bain à l’hôtel Albero, place des Carmélites. Je pense que c’est bien situé dans la ville.

Arrivée à Baños, nous nous faisons doubler par des pèlerins en vélos qui roulent sur le trottoir. Jean-Louis roumégue un peu, peuvent pas rouler sur la chaussée, comme je lui fais remarquer qu’ils nous ont pour certains gentiment salués, et qu’ils parlent beaucoup comme toujours, il me répond « c’est leur moteur »
Arrivée à Baños, nous nous faisons doubler par des pèlerins en vélos qui roulent sur le trottoir. Jean-Louis roumégue un peu, peuvent pas rouler sur la chaussée, comme je lui fais remarquer qu’ils nous ont pour certains gentiment salués, et qu’ils parlent beaucoup comme toujours, il me répond « c’est leur moteur »

Arrivée à Baños, nous nous faisons doubler par des pèlerins en vélos qui roulent sur le trottoir. Jean-Louis roumégue un peu, peuvent pas rouler sur la chaussée, comme je lui fais remarquer qu’ils nous ont pour certains gentiment salués, et qu’ils parlent beaucoup comme toujours, il me répond « c’est leur moteur »

Nous sommes sortis de la ville par un chemin pavé et une sacrée montée qui nous a permis de voir derrière nous le barrage et la ville en contre bas. Nous sommes guidés par les bornes romaines et le paysage est beau.

En quittant Baños
En quittant Baños
En quittant Baños
En quittant Baños
En quittant Baños

En quittant Baños

Ensuite après avoir traversé la N630 c’est un sentier herbeux que nous empruntons. 

Sentier très vert très frais
Sentier très vert très frais

Sentier très vert très frais

Puis ça y est nous passons en Castille y Léon au revoir Extramadure 

Nous sommes au col de Bejar, là haut une station service où nous pouvons boire un Aquarius boisson sucrée pétillante et citronnée. Nous y faisons la connaissance de Tadeus, un grand polonais que nous avions pris pour un anglais hier soir dans la casa de Mi Abuela. C’était le seul qui a un peu parlé avec l’anglais de Cahors. Il parle très bien anglais et a cherché à me convaincre de rentrer de Santiago en avion deux villes du Sud desservies 2 vols par semaine à une dizaine d’euros. Nous l’avons perdu puis retrouvé à notre auberge du soir où il a remis l’affaire sur le tapis. Je remercie et lui promets de regarder une ou deux semaines avant mais il insiste, c’est maintenant, tu as Ryanair. Bon je finis par lui dire qu’on est vieux et que parfois on va vite et d’autres fois doucement. C’est très gentil mais il a une véritable envie de nous renvoyer en avion car le bus c’est très fatiguant ! Pas possible il doit avoir des actions chez eux ! 

Col de Bejar la station possède une petite tienda et il y a une chouette auberge dans ce minuscule village
Col de Bejar la station possède une petite tienda et il y a une chouette auberge dans ce minuscule village
Col de Bejar la station possède une petite tienda et il y a une chouette auberge dans ce minuscule village

Col de Bejar la station possède une petite tienda et il y a une chouette auberge dans ce minuscule village

Puis c’est un très agréable chemin, nous changeons de paysage, pour un peu, je me croirais télé portée en Aveyron. Des chênes, des châtaigniers, des genêts et des fougères et même un cours d’eau qui chante à nos oreilles sans oublier le coucou qui nous accompagne un long moment.

Seul truc bizarre les bornes et parfois les pavés romains avec les petits décrochés pour permettre à l’eau de s’écouler. 

Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage
Changement de paysage

Changement de paysage

Les troupeaux sont paisibles en liberté, animaux puissants, vaches, veaux et taureaux curieux de nous voir passer. 

Une drôle de ferme en atrium arrondi regardez le toit en grossissant la photo si c’est possible

Une drôle de ferme en atrium arrondi regardez le toit en grossissant la photo si c’est possible

Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles
Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles

Champs fleuris, animaux dans les prairies, maisons fermées à la façade sud couverte de tuiles

Nous arrivons au tout petit village de Calzada de Bejar et nous reconnaissons tout de suite les lieux et sa maîtresse de maison, Manuela et son mari nous avaient si bien accueillis c’était en mars 2018. Nous avons retrouvé la photo et le message sur le livre d’or. 

Par contre, hélas nous ne sommes pas seuls, il y a déjà 3 pèlerins. Elle nous installe dans le second dortoir, plus petit. C’est 12€ + 3 € pour le petit déjeuner qui sera mis à disposition dans la cuisine dès ce soir. Ainsi nous pourrons partir tôt demain. Depuis elle a ouvert un bar. Nous y dînerons ce soir. 

Dans l’immédiat nous avons pris notre pique-nique sur la terrasse ombragée. 

Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire
Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire

Collection de fleurs en chemin, et incroyable il y a des bleuets, magnifiques, l’auberge Alba Soraya et son adorable propriétaire

Il y a 4 ans avec son mari

Il y a 4 ans avec son mari

Pique nique sur la terrasse sous bonne garde
Pique nique sur la terrasse sous bonne garde
Pique nique sur la terrasse sous bonne garde

Pique nique sur la terrasse sous bonne garde

Ensuite sont arrivés le polonais et le jeune homme que je prenais pour un anglais qui est slovaque, un autre Europe de l’Est qui parle russe et anglais très gentil, un couple d’australiens, Miguel et Pilar ces deux couples ont pris une chambre double et notre anglais de Cahors qui s’est installé dans notre dortoir. 
C’est bien rempli ! 

Le village est charmant, hélas bien dépeuplé 46 âmes. La suite demain. 

L’auberge et une rue du village
L’auberge et une rue du village
L’auberge et une rue du village

L’auberge et une rue du village

Commenter cet article
C
C'est encore plus beau que le Mozàrabe !!! Je languis de reprendre. Je vous embrasse. Le Géant.
Répondre
P
Non c’est pas plus beau mais c’est très beau aussi ! Bon on va à Jérusalem ensemble ? Nous sommes partant et j’utilise mon bâton pour les montées et les descentes mais tu comprends que j’ai besoin de mes mains pour les photos 😉 Vos pas devant nous manquent
L
Beau taureau de Castille au "Meuh" grave et profond !!! <br /> Vous me faites tellement envie : paysages, patrimoines, champs, moutons, vaches, chants des insectes et architecture vernaculaire ... et tout cela sous le soleil et le ciel bleu !!!
Répondre
P
Tu as vu ça c’est un tel bonheur malgré les petits bobos