Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Nos voyages lents, Saint-Jacques, Shikoku,...

Pour vous faire partager nos voyages lents sur les chemins de Saint Jacques et tous les beaux chemins du monde...

Publié le par Pascale Aurejac Rovira
Publié dans : #Plata 2022

Ce matin à 6:30 notre buffet petit déjeuner est dressé et Maïté et Pedro sont déjà en pleine action. Café avec la manga sorte de filtre chaussette que j’ai découvert sur le camino del Norte. Ils utilisent un café moulu très fin, le versent des que l’eau commence à bouillir. Stoppent le gaz lorsque l’ébullition reprend. Le café est ensuite filtré avec la manga.

Il y a des fruits, toutes sortes de pains, du beurre, des gâteaux secs et moelleux, du jus d’orange, thé, café, lait. Il ne manque rien et avec ça le magnifique sourire de nos hôtes et leur bienveillance. 

Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner
Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner
Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner
Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner
Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner
Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner

Un lieu difficile à quitter construit à flan de rocher sous l’église de San Cipriano et sa cigogne. Notre belle tablée du petit déjeuner

Et nous voilà partis dans la ville encore endormie à 6:50. L’étape du jour est longue. 

Sur la Plaza Mayor les pénitents de pierre devant l’église de saint Jean Baptiste. 

D’immenses fresques embellissent des murs pignons. Les belles maisons art nouveau ou contemporaines, toutes les églises que nous avons visitées et dont je ne vous ai pas mis les photos. C’est vraiment une ville qui mérite qu’on y passe du temps.

Église Saint Jean Baptiste
Église Saint Jean Baptiste
Église Saint Jean Baptiste
Église Saint Jean Baptiste

Église Saint Jean Baptiste

Plaza Mayor

Plaza Mayor

En quittant Zamora
En quittant Zamora
En quittant Zamora
En quittant Zamora
En quittant Zamora
En quittant Zamora

En quittant Zamora

La marche du jour se déroulera dans les grandes plaines céréalières et parfois au loin nous voyons de grandes fermes, sans doute quelques élevages intensifs de porcs.

Nous arrivons au petit village de Roales del Pan après 7 km et déjà une fresque murale évoque la séparation des différents chemins. Portugais, Sanabres et Plata vers le Français. Aujourd’hui est déjà un jour de séparation, nous allons perdre Tadeus qui monte vers Astorga. 

C’est reparti sur de petits sentiers et en arrivant sur Roales une affichette nous informe sur l’auberge de Fontanillas
C’est reparti sur de petits sentiers et en arrivant sur Roales une affichette nous informe sur l’auberge de Fontanillas

C’est reparti sur de petits sentiers et en arrivant sur Roales une affichette nous informe sur l’auberge de Fontanillas

Roales
Roales

Roales

Nous espérons trouver un bar ouvert pour une rapide pause, un judicieux fléchage nous ramène sur la RN630 chez T et B. Revigorés nous pouvons entamer la seconde partie du périple vers Montamarta à 12km.

 

Sympathique pause
Sympathique pause
Sympathique pause

Sympathique pause

Nous avons navigué le long de la RN630 qui court contre l’autoroute et le long d’une voie TGV. Nos montagnes du jour ont consisté à passer au dessus de ces lignes à grandes vitesse, voie ferrée, autoroute et nationale. 

Nous avons eu aussi quelques points de vue grâce à ces ponts. 

Pas mal de cyclistes nous ont dépassés aujourd’hui, nous les entendions arriver, toujours aussi bavards, nous pouvions ainsi nous serrer pour leur céder leur part de route. Ils nous saluent par de retentissants bons voyages en espagnol et reprennent aussi secs leurs discussions.

Paysages du jour
Paysages du jour
Paysages du jour
Paysages du jour
Paysages du jour
Paysages du jour

Paysages du jour

A Montamarta, nous avons fait presque 20 km et nous décidons de faire une vraie pause repas. Il y a deux restaurants et ils sont sur la RN. Nous quittons le chemin, nous nous arrêtons au premier Valdegoda, devant lequel se trouvent quelques poids lourds. Il est tenu par une dame efficace qui accepte de nous faire un menu complet avant midi.

En premier plat, nous avons des légumes verts cuits, en second plat escalopes de poulets, frites et un flan avec la crème. 

 

Notre menu du jour comprenant le pain, l’eau et un aquarius citron. Le tout pour 23€.
Notre menu du jour comprenant le pain, l’eau et un aquarius citron. Le tout pour 23€.
Notre menu du jour comprenant le pain, l’eau et un aquarius citron. Le tout pour 23€.
Notre menu du jour comprenant le pain, l’eau et un aquarius citron. Le tout pour 23€.

Notre menu du jour comprenant le pain, l’eau et un aquarius citron. Le tout pour 23€.

Nous repiquons sur le chemin en passant devant l’église du village et son mur clocher. C’est là que nous croisons Tadeus, sûrement pour la dernière fois. Il fait étape ici puis s’oriente vers le Frances. 
Devant l’église une drôle de statue représente le Zangarron. C’est un personnage de carnaval qui pourchasse les garçons célibataires afin qu’ils ne content pas fleurette aux jeunes filles. 
En sortant de Montamarta un joli hermitage perché sur une petite butte. 

A Montamarta
A Montamarta
A Montamarta
A Montamarta

A Montamarta

À nouveau une douzaine de kilomètres jusqu’à notre auberge en donativo du village de Fontanillas. 
 

Sur le chemin
Sur le chemin
Sur le chemin

Sur le chemin

Nous continuons à longer autoroute et voie rapide et à un moment pour éviter une boucle, il me semble qu’un chemin va tout droit. La chaleur monte, demain sera aussi une longue étape, nous tentons le coup. 

nous avons en visu droit devant le chemin qui monte qui redescend. 

En approchant nous nous apercevons qu’en fait le détour servait à passer par un pont sur une rivière, d’ailleurs l’autoroute et la RN sont aussi dotés de ponts. Bêtises ? Une masse sombre arrondie est devant nous sur notre petit chemin tout droit. Un ancien pont, est il entier et surtout est il solide ? 

Il semble qu’il n’y ait pas d’eau, au pire, nous pourrons contourner mais la ligne droite étant toujours la plus rapide, nous nous engageons et c’est bon. Pas de gardes corps mais de belles pierres bien solides.

Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km
Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km

Nous trichons un peu pour éviter une boucle et rester au plus droit nous finissons quand même à 32,5 km

En approche de Fontanillas, nous apercevons les ruines d’une ancienne ville fortifiée dont il ne reste hélas pas grand chose Castrotorafe. Fort dommage ces ruines sont très impressionnantes.

Ruines de la forteresse de Castrotafe
Ruines de la forteresse de Castrotafe
Ruines de la forteresse de Castrotafe
Ruines de la forteresse de Castrotafe

Ruines de la forteresse de Castrotafe

Il ne reste plus beaucoup de kilomètres pour arriver au village, un joli point de vue au loin, nous obliquons et le village nous apparaît droit devant.

Avec nos chapeaux enfoncés sur la tête nous ne l’avions pas vu sur notre gauche.

Fontanillas del Castro
Fontanillas del Castro
Fontanillas del Castro
Fontanillas del Castro
Fontanillas del Castro
Fontanillas del Castro

Fontanillas del Castro

C’est un tout petit village d’une centaine d’âmes. L’auberge associative est sur la RN en quittant le village. C’est tenu par un couple d’hospitaliers Paco et Angela. Le lieu est charmant, très confortable avec des lits par blocs de quatre ou de deux en bois permettant de s’isoler. Salle de bain spacieuse et nos hôtes nous ferons dîner et petit déjeuner. 

Ils fonctionnent avec l’association de José De Almeida que nous retrouverons demain à Tabara.

Notre camarade hollandaise s’y trouve déjà, après nous arrive Steven l’anglais qui va quitter le chemin cette année à Astorga et surprise plus tard, c’est Mike le jeune allemand aux chaussures minimalistes qui débarque. 

Il a du faire un stop thérapeutique en chemin.

Quelques photos de nos cellules cosy
Quelques photos de nos cellules cosy
Quelques photos de nos cellules cosy
Quelques photos de nos cellules cosy

Quelques photos de nos cellules cosy

Commenter cet article